Accueil  A&P réalise  Expositions
    disponibles
 Manifestations
    plurielles
 Lectures
    publiques
 Autres & Pareils,
    La Revue
 Éditions
    Contre-Pied
 Les Artistes  Éditions
    Iconophage
 Ateliers
    d'écriture
 Association
    Autres et Pareils
 Curriculum
    Vitae
 Contact,
    Adhésion
 Courriel

Jean-Marie Gleize

 

 


Jean-Marie Gleize, lecture, AP(p)ART(é) n°6, Volx, 14 juillet 2004

Né à Paris (quartier de la Bastille), membre fondateur avec Michel Crozatier et Patrick Sainton de la cellule Max Stirner, écrivain remonté, infans, rue Saint-Antoine à contre-courant vers la rue des Tournelles, passées Saint-Paul façade plate, Sainte-Marie protestante, jusque devant la (profonde) synagogue, entre rue et arcades, jardin maternel et communal, dit des Vosges, ou la forêt carrée de briques, d'herbe et de sable. Les premiers livres « donnent » les uns sur les autres, à vitesse de moins en moins contrôlée à mesure que se dévale la pente (elle de plus en plus raide). Tout enfin est orienté au Léman (1990), où s'enfonce invisiblement un Rhône. Ainsi commence la prose, tassée, plate, circonscrite, prose de surface, dite bientôt prose en prose ou très prose, dont l'ensemble du travail s'applique à l'institution (ou la constitution), à contre-chant, contre-courant, (voir plus haut vers la naissance), en vue de la nudité (les manifestes du Principe de nudité intégrale, 1995), et de la divagation (urbaine, suburbaine, « moderne ») des chiens (Les chiens noirs de la prose, 1995), puis de Néon, (2004). Quatre livres n'en formant qu'un seul, un manuel de prose pour après la poésie, pour les ravines, les couloirs, les tubes, tous les circuits. De même la proposition d'un espace littéral (la revue Nioques et sa Collection) : pour donner libre cours à toute installation verbale indisposant les vieux genres. On n'est plus là pour ça. On se donne les moyens de répondre.

Fondateur de la revue Nioques avec Jacques Clerc, Michel Crozatier et Patrick Sainton,
revue qu'il continue à animer aujourd'hui avec un nouveau comité de rédaction.

 

Jean-Marie Gleize
La Grille

« Le titre sera "trouver ici".

Il est encore en chemin vers la grille. Mais rien ne bouge. L’automne s’avance.

Il monte au-delà des premières constructions, le long des jardins clos, à la limite des pommiers. [].  »


Jean-Marie Gleize poursuit depuis
Léman une méditation en prose (« prose en prose », « post-poésie ») qui prend la forme d’une enquête, d’une investigation narrative discontinue (littérale, documentaire) à partir de traces ou données matérielles, images (photographie, polaroïd, vidéo) ou textes. Bibliographie sélective : Simplification lyrique, Seghers, 1987 ; Léman, Seuil, 1990 ; A noir, Le Seuil, 1992 ; Le Principe de nudité intégrale, Le Seuil, 1995 ; Les Chiens noirs de la prose, Le Seuil, 1999 ; Non, Al Dante 1999 ; Néon, Le Seuil, 2004 ; Film à venir, Le Seuil 2007 ; Sorties, collection Forbidden Beach, Questions Théoriques, 2009 ; Tarnac, un acte préparatoire, Le Seuil 2011 ; Le Livre des cabanes, Le Seuil, 2015.

LA GRILLE est le second livre qu’il publie à Contre-Pied, après Tarnac en 2009.

La Grille, Éditions Contre-Pied, collection Autres & Pareils, 32 pages, broché, format 21 x 14,5 cm, n° d'éditeur : 75 / 11-16, EAN : 9782916252988 / ISBN : 978-2-916252-98-8. Diffusion : A&P et Librairie l’Alinéa. Prix : 4 € + de frais de port / 1,55 € en « lettre verte » ou 1,20 € en « écopli ».
(Commande et chèque à l'ordre de AUTRES ET PAREILS, 2 impasse de la Poterne, 13500 Martigues)

Télécharger l'avis de parution

 

 

Tarnac, un acte préparatoire

 


Tarnac sera le nom d'un récit intérieur et communautaire.
Le bruit de nos voix entre les arbres. La politique autrement.

La question révolutionnaire est désormais une question musicale.

Jean-Marie Gleize

Tarnac, un acte préparatoire
éditions du Seuil, collection Fiction & Cie
ISBN : 9782021028348 / 18.00 €

 

"Ce livre, Tarnac un acte préparatoire est le neuvième que je publie aux éditions du Seuil, et le sixième d'un cycle publié dans la Collection Fiction & Cie créée par Denis Roche et dirigée aujourd'hui par Bernard Comment. Il s'agit, comme les autres livres de ce cycle, d'un texte d'« investigation » poétique en prose, à la croisée de deux axes, un axe circonstanciel (l'arrestation en 2008 de cinq jeunes gens dans le village de Tarnac en Corrèze, et leur inculpation pour actes qualifiés de « terroristes »), et un axe personnel (le village de Tarnac est le village où se trouve enracinée ma famille, autour d'un patriarche qui vivait dans le souci de suivre l'exemple de François et de la spiritualité franciscaine). II s'agit dans ce livre, d'écouter la façon dont se tissent mystérieusement et se composent ces voix multiples, au centre de la forêt (Tarnac est présenté comme une île entourée d'un océan d'arbres et de fougères). Une sorte de musique, objective, insistante, silencieuse, politique, peut-être".

 

courts extraits du livre

"Tarnac coule en moi comme de la poussière. De la forêt j'ai d'abord retrouvé trois clichés gris et sombres, très gris, très imbibés de brouillard. Ils devront figurer dans le livre, ils devront figurer l'invisible, la masse informe et aveuglante, ce que voit l'enfant, ce qui le pénètre sans qu'il le sache.

Quelques jours après j'en ai retrouvé un quatrième, appartenant à la même série, plus foncé que les autres, forêt nocturne, orageuse, impénétrable. Il faudra les donner très tôt dans le texte, comme un avertissement.

Tu me demandais comment photographier la nuit.

Tu me demandes encore ce que veut dire «regarder absolument», ou regarder «jusqu'à l'extinction du regard».

Immobile ici entre cour et jardin, je continue de voir. Le mur est blanc, il me tient (je veux dire que l'angle qu'il fait avec la table est comme le pli d'un drap, et je reste ainsi des heures à contempler ce lit calme, ce virage où rien ne bouge).

... regarder absolument, d'un rire intérieur, ouvert, le paysage-enfance

... jusqu'à douleur dans les yeux, jusqu'à tremblement des mains

Quelque chose alors, de pièce en pièce, devant et sous les terrasses, entre les arbres, entre les meubles, sur les marches de l'escalier de pierre, dans le couloir, quelque chose alors, des mots, quelques pages - j'étais sans doute en train de lire, ou je devais dormir et je rêvais le livre et ces mots du livre et le bruit qu'ils devaient faire au moment d'éclater, un bruit de grenade, ou cette lumière intense et rapide, un éclair d'orage, quelque chose comme un acte préparatoire - "

 

Tarnac de Jean-Marie Gleize
(extraits, aux éditions Contre-Pied)

« Tarnac est un village dans la forêt
la couleur est le gris foncé le froid noir des ardoises et des arbres
le froid très profond de l’eau qui dévale
entre les arbres il y a des tapis de vert sombre
il y a des trous et des fougères
il y a des trous et des pentes de bruyère
il y a de la tourbe »

Jean-Marie Gleize poursuit depuis Léman une méditation en prose (« prose en prose », « post-poésie ») qui prend la forme d’une enquête, d’une investigation narrative discontinue (littérale, documentaire) à partir de traces ou données matérielles images (photographie, polaroïd, vidéo) ou textes. Professeur des Universités, Responsable du Centre d’Études Poétiques à l’École Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines. A dirigé la collection NIOK aux éditions Al Dante, dirige la collection « Signes », ENS éditions, dirige la revue NIOQUES (éditions Le Mot et le Reste à Marseille). Bibliographie sélective : Simplification lyrique, Seghers, 1987 ; Léman, Seuil, 1990 ; A noir, Seuil, 1992 ; Le Principe de nudité intégrale, Seuil, 1995 ; Les Chiens noirs de la prose, Seuil, 1999 ; :Non, Al Dante 1999 ; Néon, Seuil, 2004 ; Film à venir, Seuil 2007 ; Sorties, collection Forbidden Beach, éditions Questions Théoriques, mars 2009.

Vient de paraître : Tarnac de Jean-Marie Gleize, éditions Contre-Pied, mars 2009
36 pages, broché, format 21 x 14,5 cm, ISBN : 2-916252-18-5, n° d'éditeur : 50 / 03-09
Livre actuellement indisponible.

 


Jean-Marie Gleize, lecture, Quelques, l'Aigalier,
Martigues, juin 1998

 

biographie

Écrivain. A dirigé le Centre d'Études Poétiques à l'ENS jusqu'en 2010. Pratique le polaroïd & l'athéisme. Travaille (avec d'autres) à l'émergence d'une écriture objective. S'intéresse à l'exténuation et au dépassement du genre poétique. Souhaite retourner un jour en Chine. Aime la musique arabe. Aime le noir. Déteste le théâtre. A fondé la revue ACID(e) avec Michel Crozatier, puis la revue Nioques qu'il dirige actuellement. A publié dans de nombreuses revues dont Po&sie, L'In Plano, ZUK, Tartine, Axolotl ou T T C. Souscrit aux prises de position de la cellule Max Stirner (Sigonce). A publié quelques livres sur Francis Ponge et deux essais critiques aux éditions du Seuil : Poésie et Figuration en 1983 et A noir, Poésie et Littéralité en 1992. Chez le même éditeur, dans la collection Fiction & Cie, Léman (1990) et les manifestes du Principe de nudité intégrale (1995) témoignent de son effort vers la plus simple expression : “il faut qu'à chaque tour de roue la nudité gagne”.


Film à venir

Film à venir conversions aux éditions du Seuil, collection Fiction & Cie

Jean-Marie Gleize poursuit depuis Léman en 1990 une méditation en prose qui prend aussi la forme d'une enquête, d'une investigation narrative discontinue sur l'énigme de la filiation, de la transmission, de la « conversion », et du renversement des images.
Comme l'enfant esquimau de ce récit, il regarde la surface de l'eau, il écoute le bruit de la mort.
Animale est le nom de cette aventure. Un film à venir.

Film à venir conversions aux éditions du Seuil, collection Fiction & Cie,
160 pages, 18 € (dans toutes les bonnes librairies) http://www.seuil.com

 

essais, poésie, fiction ?

Francis Ponge (avec B. Veck), Larousse, 1981 • Poésie et Figuration, Le Seuil, Coll. Pierres Vives, 1983 • Actes ou textes (avec B. Veck), P.U.L., 1984 • Cahier de l'Herne Francis Ponge (collectif), l'Herne, 1986 • Pièces : les mots et les choses, Belin, 1988 • Francis Ponge, Le seuil, Coll. Les Contemporains, 1988• A noir, Poésie et Littéralité, Le Seuil, Coll. Fiction & Cie, 1992 • Rimbaud comme, Hachette, 1993 • Le Théâtre du poème, vers Anne-Marie Albiach, Belin, Coll. "L'extrême Contemporain", 1995 • La Poésie, textes critiques XIVe-XXe siècle, Larousse, Coll. Textes essentiels, 1995 • Altitude Zéro, poètes, etcetera : costumes, Java, Coll. les petits essais, 1997.

Éditions de la revue L'In plano de Claude Royet-Journoud, Al Dante, 2002.

 


Jean-Marie Gleize, lecture, N.Y., état de N.Y.,
Librairie l'alinéa, Martigues, octobre 2001

 

Donnant lieu, Lettres de Casse, 1982 • La nuit des Dons, Ecbolade, 1983 • Comme envers Dieu, Aencrages, 1984 • Puritas Impuritatis, Ecbolade, 1984 • Instances, Collodion, 1985 • De chant, Aencrages, 1985 • Game over, La main courante, 1986 • Simplification lyrique, Seghers, 1987 • Commencé par un mot, entre, La Sétérée, 1987 • Couleur bord de fleuve, La Sétérée, 1988 • Le temps n'existe pas, Aencrages, 1990 • Circonstances, La Tuilerie Tropicale, 1990 • Léman, Le Seuil, Coll. Fiction & Cie, 1990 • Film à venir, La Sétérée, 1993 • Tout doit disparaître, Collodion, 1993 • Ils sortent, La main courante, 1994 • Le principe de nudité intégrale, manifestes, Le Seuil, Coll. Fiction & Cie, 1995 • La nudité gagne, Al Dante, 1995 • N'importe où, Livre d'artiste, Villeneuve-lès-Avignon, 1995 • C'est-à-dire blancs, Le Mot et le Reste, 1996 • Naître encore, avec Franck Fontaine, Al Dante, 1998 • Les chiens noirs de la prose, éditions du Seuil, 1999 • Non, Al Dante, 1999 • Quelque chose contraint quelqu'un, avec Marie Sester, Al Dante, 1999 • Le nu dénudé, Manière noire éditeur, 2000 • Télévision, Vice Versa, 2001 • D'où vient la lumière, avec Bernard Plossu et Patrick Sainton, Images en manœuvre éditions, 2004 • Néon, éditions du seuil, 2004 • Quelque chose continue, Créaphis, 2006 • A7-A51, "Feuillet d'alnum", 2007 • Sucre noir, La Sétérée, 2007.

 

© Jean-Marie Gleize / Autres et Pareils, 2005.
Photographies : © Brigitte Palaggi, 2005.